Mutuelle santé et complémentaire santé – Tout savoir.

Comment comparer toutes les mutuelles complémentaires santé ?

Souscrire une nouvelle assurance santé n’est pas facile. Pour se faire, nous vous conseillons de comparer un maximum d’offres sur le marché avant de vous engager. Pour vous aider dans cette tâche, nous vous proposons d’utiliser à titre gratuit et sans aucune contrepartie, notre simulateur qui interroge en temps réel les grands acteurs du secteurs.

Solliciter un devis et entièrement gratuit et anonyme. Nous avons mis en place un questionnaire rapide dont le rôle et de comparer à votre place les différents devis mis en place par chacun des professionnels de la mutuelle santé. Le pricipe reste très simple, il tient compte de vos critères personnels, comme votre age, votre lieu d’habitation, le budget que vous souhaitez consacré à cette prestation. D’après ces éléments, le simulateur va interroger les offres de nos partenaires et procédera à une proposition sous forme de devis. Ainsi en fonction de vos critères, vous obtiendrez les meilleures propositions que vous pourrez arbitrez en toute transparence.

Le régime général de la sécurité sociale ne prend pas en charge l’intégralité les dépenses de santé. Il est très courant que le patient soit obligé de compléter sur ces fonds personnels, une partie des honoraires que le profession de santé vous aura facturé. Il est a noté que les remboursements de la sécurité sociale sont de moins en moins importants, ce qui fait supporté sur les patients un reste à charge de plus en plus conséquents. Le rôle de la mutuelle complémentaire santé et donc primordiale si l’on souhaite préserver son pouvoir d’achat. Elle vient donc faire le complément à votre place entre le montant à régler et la part prise en charge par la sécurité sociale.

Il est important de noter que certains prestations médicales sont peu ou très pris en charge par le régime générale de l’assurance maladie. Quelques exemples, les soins dentaires, les équipements auditifs, les équipements optiques ou lentilles de contact, les implants, les soins d’ostéopathie, les chambres individuelles ou encore l’automédication. La mutuelle santé va vous rembourser sur ces postes, en totalité ou en partie en fonction des options que vous aurez retenu lors de la souscription de votre contrat. Il est donc essentiel de faire le bon choix au meilleur tarif.

La complémentaire santé est-elle obligatoire ?

La mutuelle santé individuelle est une assurance complémentaire facultative. Elle permet de prendre en charge ce que ne rembourse pas l’Assurance maladie obligatoire. Que cela soit lors d’une consultation chez le médecin, lors de l’achat de médicaments, pour des frais d’hospitalisation ou pour d’autres types de soins : auditifs, dentaires, couronnes, lunettes, verres optiques, montures…  La mutuelle santé vous permettra d’avoir une meilleure prise en charge.

Une complémentaire santé n’est pas obligatoire. En revanche ne pas souscrire une mutuelle c’est au final prendre un très gros risque, car les frais médicaux peuvent être atteindre des montants importants en cas de chirurgie ou d’hospitalisation.

Toutefois, depuis l’année 2016, si vous travaillez sous la statut salarié, souscrire une mutuelle d’entreprise est obligatoire. En effet, les entreprises et leurs dirigeants sont obligés de proposer à leurs salariés une mutuelle d’entreprise. C’est une mesure très avantageuse pour les employés de l’entreprise car les textes prévoient que cette cotisation soit prise en charge par l’employeur à hauteur de 50% du coût total au minimum. Il est également possible de refuser cette couverture dans des conditions codifiées par la loi, comme pour les bénéficaires de l’ACS ou de la CMU.

Qui peut être couvert par une mutuelle?

Comme nous l’avons vu un peu plus haut dans cette page, la mutuelle santé est devenu obligatoire pour les salariés d’une entreprise privée et reste facultative pour toute autre personne physique. Si vous n’est pas sous statut salarié, vous pourrez souscrire spontanément à une mutuelle qui couvrira vos soins médicaux avec soit une garantie dite de base ou bien étendue. Il faudra bien prendre en compte votre situation personnelle pour souscrire à une mutuelle qui répondra au mieux à vos attentes, c’est pourquoi notre outil de simulation sera vous guider dans votre choix.

Il est à prendre en compte que si vous avez des enfants, le contrat pourra couvrir les personnes à charges dans votre foyer, y compris votre conjoint. La prime sera bien entendue calculée en fonction de la opposition familiale, de l’age des bénéficiaires.

Quel est le tarif annuelle ou mensuel d’une mutuelle ?

Le prix d’une mutuelle fluctue en fonction du profil des personnes à couvrir, nous détaillons ci-dessous les grands thématiques les plus rencontrées, à noter que cette liste n’est pas exhaustive.

  • Pour les salariés, en fonction du niveau de couverture et de son age, il faut compter un budget entre 25 euros et 60 euros mensuel, soit un effort annuel proche de 300 à 720 euros.
  • Pour les jeunes actifs sous statut salarié, il pourront souscrire sur la fourchette base des tarifs précisés ci-dessus, soit environ entre 25 et 30 euros par mois.
  • Une famille de deux parents salariés et de deux enfants scolarisés, le budget pourra dépasser les 1 000 euros par ans.
  • Pour les retraités ou seniors selon les appellations, le tarif est bien entendu le plus élévé, car le risque d’avoir recours aux soins médicaux restent plus important. Sans surprise la cotisation pourra dépasser les 150 euros ou 200 euros par mois, ce qui projette un budget annuel à plus de 2 000 euros par an.
  • Les Travailleurs non salariés (TNS) quand à eux, règlent en moyenne des cotisations mensuels à hauteur de 40 euros.

Les conditions financières qui seront proposées ne sont pas encadrer par une loi, les tarifs sont librement fixés par la compagnie d’assurance. C’est pourquoi avant de s’engager, il est impératif de faire le tour des mutuelles pour vous assurer que le rapport prestations / prix sera le meilleur au moment de la signature de votre contrat. Notre outil a été conçu pour répondre à cette problématique.

Comment payer moins cher pour sa complémentaire santé ? Les principales astuces.

On vous révèle 4 possibilités pour réduite facilement le montant de vos cotisations ou de percevoir des primes exceptionnelles.

  • Challenger, comparer les différentes mutuelles ou courtiers. Cette méthode simple et gratuite permet de situer le niveau de vos cotisations actuelles, contre les offres du moment que proposent les concurrents. Il faut bien entendu comparer à prestations identiques pour mesurer les tarifs toutes choses égales par ailleurs.
  • L’ACS – Faire la demande pour en devenir bénéficiaire.  Cette mesure peut être mise en place selon vos conditions de revenus. Le montant mensuel démarre à partir de 150 et peut finir à 450 ou 500 euros selon votre situation, votre age et le niveau de prestation que vous souhaitez.
  • Refaire le point sur les garanties de votre contrat actuellement souscrit et recalibrer vos prestations au meilleur prix. Dans votre contrat, il y a surement des options qui peuvent être supprimés en fonction de votre situation, ou bien être échanger au profit d’une couverture plus adaptée à vos besoins. Nous conseillons toutefois de ne pas faire « de coupes » sur les prestations dentaires, sur les lunettes ou verres de contact, ou bien les prothèses auditives.
  • Modification familiale suite à une naissance. A cette occasion, le régime de sécurité sociale verse une prime de naissance à toutes les familles. En général, la complémentaire santé emboîte le pas et verse à son tour une prime ou prend en charge les frais de maternité dans une clinique privée par exemple. Si vous souhaitez agrandir la famille, regardez attentivement cette clause qui apporte un souffle financier important.

Sur quelle base la mutuelle rembourse ses assurés ?

La part mutuelle est déterminée par la différence entre le coût de la prestation ou de la consultation médicale et la part prise en charge par le régime générale de la sécurité sociale.

Si le patient dépend de régime général, le taux de remboursement de la « sécu » et généralement de 70% des dépenses totales. Le taux de remboursement de la mutuelle pourra être de 30% pour faire le complément, sauf si votre praticien applique des tarifs déplafonnés. Dans ce cas, vous aurez une part à régler non remboursée. Il est a noté que pour certaines pathologies, la sécurité sociale prend en charge les soins à 100%, donc la mutuelle ne contribue pas au complément.

Dans certains cas, la mutuelle va prendre en charge les vaccins non remboursés.

On voit bien que la complémentaire santé va prendre le relais dans les remboursements entre le montant de la consultations, prestations ou frais hospitaliers facturés et la quote-part prise en charge par la sécurité sociale.

Comment sont calculés les remboursements opérés par les mutuelles ?

Les remboursements des frais médicaux se réalisent généralement en deux temps. En premier lieu, la Sécurité Sociale prend en charge votre dépense, il est a noté que très souvent, vous n’avez pas à faire l’avance de cette partie. La mutuelle santé prend en charge le différentiel. Bien entendu en fonction du niveau de protection choisi dans votre contrat de votre assurance complémentaire santé, le montant remboursé par votre mutuelle pourra varié et votre reste à charge sera nul ou conséquent.

Comment obtenir des devis de mutuelle santé ?

Faire le bon choix de votre future complémentaire santé. Un moment pas toujours simple et lisible.

Partez du principe que vous êtes unique. Le contrat de la mutuelle de votre ami, frère, sœur n’est pas forcement reproductible pour votre cas. Vous avez peut-être des soins particuliers qui nécessitent des garanties spécifiques pour vous assurer la meilleure des prises en charges, en contrepartie vous pourrez peut-etre renoncer à certaines options proposées qui ne sont pas adaptées, en tout cas pour le moment à votre besoin. Il est important également de connaitre les prestations ou garanties couvertes et le niveau de remboursement qui sera appliqué en cas de besoin.

Demander un devis en ligne ! Soit directement sur le site d’une complémentaire santé ou un courtier, soit par notre outil qui interroge gratuitement et sans engament les meilleures offres du marché au moment ou vous cherchez à souscrire une mutuelle santé.

L’avantage de lancer une demande par notre outil, c’est de recevoir les meilleures offres en fonction de votre situation et de pouvoir comparer très rapidement les offres globalisées, donc vous aurez la vision globale pour comparer, ce qui est essentiel. Nul besoin de recompiler les offres obtenues au coup par coup par l’ensemble des mutuelles que vous aurez sollicité.

Comment changer de mutuelle ? Comment résilier l’ancienne complémentaire santé ?

Une complémentaire santé c’est comme un contrat d’assurance. A la souscription il est effectif pour une durée d’un an. Sachez que vous êtes redevable des cotisations de votre mutuelle pour cette durée. A l’issue de cette période, le contrat sera reconduit automatiquement, par tacite reconduction, ce qui signifie qu’une nouvelle période d’un an est due.

Si vous avez l’intention de résilier votre contrat, alors il faudra le signifier à votre compagnie afin de dénoncer votre contrat. Attention, pour que votre demande soit prise en compte, il faudra vous assurer que le courrier soit reçu dans la période du préavis, qui est généralement fixé entre 1 et 2 mois.

Nous vous conseillons de vous référer à votre contrat où cette clause et obligatoirement et clairement spécifiée.

Depuis la loi CHATEL, les conditions de résiliation se sont assouplies ce qui permet de ne pas respecter le délais d’un an, sous certaines conditions que nous allons détaillées ci-dessous :

  • Vous connaissez un changement de situation profond comme par exemple, vous déménagez, vous vous mariez, vous divorcez, vous partez à la retraite, vous quittez un travail salarié.
  • Vous changez de travail et vous êtes obligé de souscrire à la mutuelle de votre nouvelle entreprise.
  • Vous détectez une hausse de tarif anormale. Attention cette mesure n’est applicable uniquement pour les compagnies qui dépendent du code des assurances, elle n’est pas opposable à celles adossées aux complémentaires santé.

Pourquoi passer par un courtier en complémentaire santé ?

Le rôle d’un courtier en complémentaire santé est de trouver pour son client la meilleure offre du marché et du moment. Le courtier est mandaté par son client, il a bien entendu un devoir de conseil. Son expertise en tant que professionnel de ce domaine, devra éclairer son client dans sa prise de décision. Il est très important de savoir qu’un courtier est une profession encadrée et doit répondre aux problématiques suivantes :

  • Comment trouvez les meilleures garanties en terme de mutuelle santé, à vos besoins et à votre budget.
  • Comment défendre vos intérêts auprès des mutuelles ou complémentaires santé.
  • Comment négocier avec ces compagnies les meilleurs tarifs pour vous en faire bénéficier.
  • Comment challenger les professionnels du secteur pour vous apporter et vous proposer la synthèse des investigations et des ses préconisations.
  • Comment vous rassurer ou vous éclairer sur des termes du contrat que vous trouvez sibyllins.

Quelle est la différence entre une mutuelle et une assurance santé ?

Le rôle des ces entités est semblable. Les prestations qui sont proposées en matière de couverture maladie sont identiques. En revanche, leurs statuts juridiques et leurs gouvernances divergent.

  • Les assurances, ou compagnies d’assurances, assureurs qui proposent des prestations appelées de type complémentaire santé, sont des entreprises à but lucratif et sont encadrées par le code des assurances.
  • En revanche, il existe des organismes qui fonctionnent avec un but non lucratif. Ce sont les mutuelles qui doivent répondre aux règles du code de la mutualité.

Qu’est qu’une mutuelle santé d’entreprise ?

C’est une mesure obligatoire mise en place depuis janvier 2016. Les entreprises doivent proposer aux salariés une complémentaire santé.

En outre, l’entreprise doit prendre en charge au moins la moitié de la cotisation, l’autre moitié ou reliquat est à la charge du salarié.

L’entreprise doit choisir une mutuelle de qualité dans l’intérêt de ses salariées et qui propose un panel des prestations minimales.

Pour les salariés qui travaillent dans le cadre d’un CDD pour une durée courte, il n’y a pas d’obligation de souscrire à la mutuelle d’entreprise. Il peuvent conserver le temps du contrat leur ancienne mutuelle.

J’ai choisi ma complémentaire santé, comment souscrire son nouveau contrat ?

Deux méthodes s’offrent à vous une fois que vous avez fait le choix définitif de votre prestataire.

  • La méthode la plus rapide et la plus simple : Souscrire en ligne sur le site de la mutuelle ou de la complémentaire santé. Attention, nous vous conseillons de bien lire les contions générales du contrat avant de valider numériquement votre contrat. Si vous avez des doutes ou des questions, mieux vaut prendre le temps de prendre contact par téléphone ou par messagerie afin de lever vos questionnements.
  • En vous déplaçant dans votre agence de proximité, ou en retournant le contrat préalablement signé par vos soins par voie postale à l’agence ou au siège de votre nouvelle : Cette procédure plus longue est envisageable. En revanche, vous aurez un contact pour vous permettre de négocier ou de poser toutes les questions autour de votre nouveau contrat. La encore, en fonction de vos objectifs, vous devrez choisir la solution la plus adaptée à votre situation.

Quelles sont les prestations ou consultations prises en charge dans votre contrat de mutuelle santé ?

Les garanties de votre mutuelle et les montants des remboursements seront différents en fonction d’un niveau de prestation que vous aurez choisi lors de la souscription de la complémentaire santé.

Si dessous, nous récapitulons les grandes thématiques couvertes :

  • Frais de consultations de médecins généralistes
  • Frais de consultations de praticiens spécialistes.
  • Frais d’hospitalisation en hôpital public et en clinique privée.
  • Les médicaments prescrits par un professionnel de santé
  • Les analyses réalisées dans les laboratoires ou pour de divers examens.
  • Autres Prestations médicales dispensés par des progfessionnels autorisés (orthopédiste, kinésithérapeute, aide-soignant, ostéopathes…).
  • Le soins optiques et dentaires.